réflexion

12 février, 2011

Quand dire c’est désédimenter…

Classé sous Non classé — ghaoutiben @ 13:33

Le pouvoir algérien ne cesse de mâter les foules revendiquant plus d’ouverture et de transparence dans les places publiques de crainte que les syndrômes tunisien et égyptien ne l’affectent, il veut nous signifier qu’il n’a jamais été d’accord avec l’esprit des lois, celui des légitimes droits existentiels, il ne veut guère qu’on se moque de lui dans la scène internationale et devant ses marabouts prépayés, il continue d’ignorer la légalité de partage des idées et des richesses longuement escamotées.Comment arriverons-nous à plaider notre cause dans cette diversité de  complexes sédimentés ! est-ce en faisant le bilan de notre archéologie du savoir ou en essayant d’organiser une rencontre en catimini avec des intellectuels afin de constituer une élite capable d’avoir son mot à dire dans les grandes décisions !

 Pourquoi faut-il toujours qu’on médite trop sur notre sort, qu’on se place dans le camp des victimes éternelles qui n’ont pas su se défendre, la colonisation est chez nous et nous sommes les indigènes, faut-il alors lutter ou s’abstenir du fait de se considérer libre ou esclave des contraintes de cet état-nation qui ne se retrouve pas avec des concepts trop significatifs pour son prompt avènement et sa fausse instauration !

Certes, l’élite algérienne n’a pas à justifier sa présence, car elle n’existe pas, mais sa seule existence dépendrait de la conscience individuelle de chaque cultivé si bien que la somme des volontés à revendiquer les réformes se ferait sentir du fait même de cette prise de conscience.

Je ne nie pas que je suis un potentiel patient qui veut s’allonger sur le fauteil du psy lui racontant ses antécédantes pathologies, juste pour voir où mènerait ma guérison, mais un simple citoyen qui en a marre d’appartenir à cette nation orgueilleuse et extrêmiste dans ses façons de voir les choses et de traîter les Hommes, cest tout.

Tellement les choses sont arrivées trop vite qu’on a l’impression d’avoir besoin de personnes nobles à qui on peut faire confiance en fractions de seconde, mais, comme la Terre effectue ses révolutions périodiquement, on est obligé de même,  de ne pas précipiter la marche vers la délivrance, vers l’absolution…l’inverse du big bang….

Laisser un commentaire

aka7 |
draria |
khąŁèd nèws{1} |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Licii Rewmi.com
| histoireblanquefortcaychac
| Mouvement jeunesse changeme...