réflexion

24 mars, 2011

Les armes plastiques.

Classé sous Non classé — ghaoutiben @ 0:29

vous avez vu ! et les Egyptiens reviennent,cette fois-ci en parfaits citoyens du monde,en légitimes revendicateurs de droit élémentaire et de dignité civile.Leur cible maintenant n’est plus les Algériens mais les Egyptiens comme eux,le foot… fut un mauvais déplacement de focalisation,aujourd’hui,ils savent où déverser leur atavisme coléreux,c’est ça l’humanité,un revirement de situation,une vraie incarnation de l’idée de liberté.Bravo pour ceux qui n’avaient pas de jugements précipités envers nos frêres Egyptiens.

 Ce qui se passe maintenant dans les contrées arabes nous exige que nous soyons plus mûrs,plus prévoyants et plus tolérants(ce n’et pas de l’humanisme)envers nos semblables quelles qu’elles soient leurs tendances,leurs fois et leurs tares,nous sommes enclins aujourd’hui à être de bons filtres d’informations,de fins analystes car ce qui arrive ne concerne pas seulement un peuple mais toute population planétaire:les témoins de l ‘avènement de l’Homme et la fin des égocentrismes nationaux.Finis la pureté de l’ascendance,la noblesse des conduites et l’esprit protectionniste des garants,nous devons reconduire la simplicité existentielle telle qu’elle a été dès sa génèse,nous devons éxiger ce qui est juste et cessons de fermer l’oeil car le ventre a de quoi être réjoui!!Ce qui se passe aujourd’hui est grandiose,il prouve que nous avons nous aussi une arme:déserter la scène où ceux qui dirigent ne reconnaissent plus leurs dirigés!et où la loi se trouve devant une impasse:absence de peuple.C’est pour cela que le pouvoir fait sortir son armée afin que nous rejoignions nos places.Tout une symbolique d’espace-temps basée sur l’incertitude des sièges électoraux.Nous ne pouvons plus revenir en arrière,c’est l’Histoire qui impose ses lois chronologiques,même si nous le voulions,il ne nous appartiendrait plus l’embarras du choix,car il s’agit d’un leitmotiv civilisationnel qui fait écraser les dictats par la force unificatrice des peuples,c’est un processus universel.Ce qui arrive actuellement n’est pas un vide institutionnel ou un bref moment de vouloir changer quelque chose,mais un appel des entrailles de l’Homme à refuser qu’on s’approprie ses droits,qu’on confisque sa citoyenneté au nom d’un amour éxagéré,qu’on l’avilisse à cause d’un bidon d’huile ou quoique que ce soit!!! nous avons besoin  d’un repos politique,d’une vacance institutionnelle,au moins pour un instant pour que nous puissions respirer un peu loin de leur oxygène et de leur ratification des protocoles climatiques……..

 

les peuples arabes sortent dans les rues(les leurs)pas à cause des régimes seuls,mais parce qu’ils veulent prendre comme témoins,eux-mêmes,qu’ils ont pu régler en fin de compte,leurs diapasons,qu’ils peuvent jouer maintenant la même musique… et refuser le conservatoire du pouvoir qui n’enseigne que les Hymnes.Ils peuvent voir et distinguer ce qui leur pouvait leur appartenir s’ils eurent eu le réflexe approprié du sentiment de révolte.Ils ont maintenant les clefs du  »comment réagir » contre le pouvoir Nous sommes fiers des Tunisiens,des Egyptiens comme nous le fûmes auparavant des Algériens,des Palestiniens et d’autres et demain des Jordaniens,Syriens et encore…la peur qui est en train de saisir les pouvoirs dans leur sommeil ne peut que renforcer nos sentiments que les jours qui viendront ne seront jamais les mêmes.Ce qui se passe à l’heure actuelle est synonyme de dépassement du seuil de tolérance,même si quelques uns doutent de cette spontaneité populaire et attribuent ces violences aux mains étrangères,il n’en demeure pas moins que le sentiment de révolte est le propre de l’homme,qu’à force de maltraiter les peuples,les détenteurs des pouvoirs finiront par comprendre malgré eux,c’est ce qui est un grand acquis,et cessons d’impliquer les mains invisibles qui promeuvent tout en cachette les peuples en colère contre je ne sais quoi,à cause des incompétences répétées et des discours démagogiques,il s’agit d’une nouvelle naissance que l’ordre mondial n’en a rien à foutre. Une telle initiative doit s’apprendre dans les écoles aux futures générations afin qu’ils puissent décoler à partir de bonnes bases,initions les jeunes à l’esprit des revendications,à l’insoumission aux ordres qui ne résolvent rien ou stériles,coupons le cordon ombilical d’avec l’institution brutale et rigide,transmettons-leur nos souvenirs de peur et d’envie,apprenons-leur comment peuvent-ils nous dépasser en courage et en action.Ce qui se passe à 20h46mn dépasse en quantité et qualité tous nos efforts clandestins où l’on espérait le meilleur qu’à partir de nos bancs de fac ou de quelques réunions secrètes comme si les bombes allaient éclater de nos cartables.Ce qui s’ourdit sur nos dos ce sont des réunions sur la nouvelle façon de nous matraquer ou du moins sur un relookage démocratique plein de promesse en l’air où le militaire ne pourra jamais enregistrer de chômage.Le monde arabe,et cette fois-ci, à l’unisson,commence à prendre en charge sa conscience du phénomène humain et la conscience sur ceux qui se disent ses protecteurs et garants de sa sécurité et de son épanouissement:c’est fini,même la mort ne sauvera pas nos destins,nous sommes obligés de nous révolter et c’est tout.Que les états de siège et l’interdiction de rentrer et de sortir comme bon leur semblent,aillent se contrer contre leurs faces hypocrites(les gouvernements toutes tendances comprises)qu’ils aillent se faire guérir de leurs mégalomanies,de leur  bidon charisme,eux qui se font tout petits devant les nations sévères et courageuses,qu’ils aillent se repentir des pêchés capitaux qu’ils ont commis envers leurs peuples,en les avilissant et assujettissant à leur guise,finis les travaux forcés qu’ordonnent les esclavagistes étatiques,les demeurés de la dernière heure indépendantiste.basta!!!Ce qui se passe,et ce n’est  pas la goutte qui a débordé le vase mais c’est le vase qui a perdu ce qui faisait honneur à sa fonction:la goutte,c’est-à-dire,le citoyen.Les régimes vivent un déboussolement de contrôle,il se sont trop occupés de projets lucratifs et aujourd’hui,ils cueillent des fruits trop mûrs pour qu’ils puissent servir.Toutes les prières se sont rencontrées là-haut pour qu’elles pussent pleuvoir de quelques gouttes salvatrices,de quelques nouveaux réveils.A l’aube de toutes les prières aurorales,la voix de detresse a été entendue et le crépuscule des idoles allait annoncer une nuit pleine de bons conseils,une pleine-lune hivernale où le froid n’a plus de secret pour ceux qui ont connu les engelûres.C’est une décennie où les gens n’ont pas envie  d’aller se coucher chez-eux,mais occuperont toutes les rues,se les approprieront,  tellement ils en étaient privés.Le spectacle de tous les dehors arabes illuminera les masses afin de retrouver le chemin d’un chez-soi plus digne,plus clément à condition bien sûr,de ne pas élire domicile rien que pour dormir.Nos maisons seront nos aires à partir desquelles nous devons nous envoler vers cet ailleurs de gloire et de fièreté,des lieux de revendication incessante jusqu’à satisfaction des droits.Ce qui se passe ne se raconte pas comme on raconte une brillante biographie,il se narre à la 1ère personne du pluriel(NOUS)avec moult détails humains sur chacun de nous.Nous serons tous des nombrils du monde,contribuerons tous à l’édification du bien-être terrestre,et aurons comme seul engagement notre parole déshabillée de toutes ses figures de style,une parole fraîche sortie de la couveuse imposée par ceux qui ont participé à notre avènement,et tant pis si nous sommes non reconnaissants tant que le pouvoir considère que ce qu’il fait pour nous n’est qu’une faveur et que nous devons le respecter pour ça,il est temps de refuser cette charité qui vient toujours trop tard,nous sommes la vraie richesse et l’unique bien sûr,que se brisent les chaînes qui nous ont continuellement tenus à l’écart des grandes décisions,allant de la façon de prier jusqu’à l’élaboration du système pédagogique en passant par le retrait de permis aléatoire et les déboires d’avoir un quelconque papier.BASTA.En Algérie des martyrs, en Egypte des éfendis,au Maroc des royalistes cherifiens, en Tunisie de l’Istiqlal, en Lybie du livre vert,en Syrie de l’état de siège permanent,en Jordanie héritière,au Sahara occidental des libertés confisquées,en Arabie des tours et grattes-ciels et des salles de prière gigantesques ou en Palestine des éternels combattants,il est temps de demander des comptes,de justifier sa colère et de ne plus avoir peur de leurs balles assassines,la mort n’a plus de goût d’ailleurs,surtout quand elle choisit notre camp,le camp de ceux qui n’ont guère la volonté de reculer devant les blindés. Ce qui se passe a l’air d’inspirer toute une littérature du dire qui,cette fois-ci,s’appuie sur le manifeste qui se couvait dans les interstices de nos alter-égos,du sens caché dans notre substance grise et qui faute d’inspiration,se fabriquaient d’incessantes identités.Il est temps d’apprendre nos pathologies,qui aussi faute de bons conseils médicaux,se sont empirées et investi nos entrailles,soyons nos propres guérisseurs.Merci. 

 

Laisser un commentaire

aka7 |
draria |
khąŁèd nèws{1} |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Licii Rewmi.com
| histoireblanquefortcaychac
| Mouvement jeunesse changeme...